LUSTRE NÉO-POMPÉIEN – FONDERIE CHIURAZZI –

Lustre néo-pompéien inspiré des gravures de Piranèse, bronze patiné.
Chiurazzi Federico, fonderie napolitaine, Estampé C.F sur plusieurs élements.

Italie, XIXeme siècle.

Hauteur 80 cm
Largeur 60 cm

Cet exceptionnel lustre en bronze patiné illustre un des aspects stylistiques les plus importants des arts décoratifs européens de la deuxième moitié du XIXe siècle : la production d’objets d’art inspirés de l’Antiquité grecque et romaine. Composé de quatre lampes à huile surmonté de figures de chimères, de têtes d’oiseaux et de motifs de palmettes. Portant l’estampille de la fonderie Chiurazzi, il constitue un magnifique témoignage du savoir-faire des artisans napolitains de la fin du XIXe siècle.

Il est issu de la production de la célèbre dynastie de fondeurs italiens, les Chiurazzi. Son fondateur, Gennaro Chiurazzi (1842 1906) développa l’activité essentiellement tournée vers la reproduction de petits bronzes et d’oeuvres d’art conservés dans les musées de Naples.

En 1891, probablement à cause de l’intensification de l’activité de son propre atelier, Chiurazzi ouvrit aussi une première salle d’exposition de sa production place des Martyrs à Naples et en 1894, une seconde plus importante sous la Galerie du Prince.

L’année suivante, en 1895, il associa à la direction de la fonderie ses deux fils, Federico (1870-1951) et Salvatore (1872-1941). Les Chiurazzi créèrent également, peu avant 1925, une seconde fonderie à Rome, via Baldissera, (détruite durant la seconde guerre mondiale) qui a été chargée en particulier de la fonte du quadrige de Carlo Fontana pour le monument à Victor Emmanuel II et de l’ouverture, toujours à Rome d’une salle d’exposition et de vente via del Babuino.

La fonderie Chiurazzi est toujours en activité.

In Portfolios