BUSTE DE VESPASIEN PAR WILLEM DANIELSZ VAN TETRODE (AVANT 1530-1585)

Willem Danielsz.Van Tetrode (avant 1530-1585).
Buste de l’empereur Vespasien.
Bronze patiné.
Italie, vers 1560.

Hauteur 24 cm
Largeur 18 cm

Notre buste de Vespasien est similaire à celui réalisé par Willem Danielsz. Van Tetrode faisant partie de la collection de Cosme Ier de Médicis et aujourd’hui conservé au musée des Offices.

Une lettre adressée en 1562 par van Tetrode au comte Cosme de Médicis nous donne plus de renseignements sur la genèse de ces bronzes, l’artiste y décrit le travail qu’il a eu l’occasion de réaliser quelques années auparavant : « une très belle et riche ornementation de petites figures de bronze, imitées de l’antique, pour un cabinet que le comte Pitigliano a donné au duc Cosme, - et ces figurines sont : le cheval du Capitole, ceux de Montecavallo, l’Hercule Farnèse, l’Antinoüs et l’Apollon du Belvédère, les têtes de douze empereurs et d’autres, le tout bien fait ». C’est Vasari dans Les Vies des meilleurs peintres, sculpteurs et architectes, qui fait part de cette note et c’est ainsi qu’ont été attribuées à Tetrode plusieurs œuvres aujourd’hui conservées au Bargello et aux Offices qui proviennent de ce cabinet.

En effet, notre buste est tiré de la série des douze bustes en réduction d’empereurs romains réalisés en bronze pour l’ornementation d’un immense cabinet commandé à Tetrode en 1559 par le comte Pitigliano Gianfrancesco Orsini. Ces bustes n’ont pas rejoint la collection Orsini mais celle de Cosme Ier de Médicis qui forma la première partie de la collection du musée des Offices de Florence. Nous savons qu’à l’origine ce cabinet devait être un cadeau diplomatique destiné à Philippe II d’Espagne mais ne rejoindra jamais l’Espagne et sera envoyé à Cosme Ier de Médicis.

L’artiste, Willem Danielsz. Van Tetrode est un sculpteur d’origine hollandaise. Il a vécu plusieurs années en Italie, il s’y est formé au contact de l’Antiquité et se faisait appeler Guglielmo Fiammingo. Il fut élève de Benvenuto Cellini et s’est rendu à Florence dans les années 1545 pour travailler dans l’atelier florentin de son maître où il aida à la restauration de sculptures antiques. Il partit ensuite pour Rome, il travailla sous la direction de Guglielmo della Porta à la restauration d’autres antiques mais aussi pour des projets destinés au Vatican et au Palais Farnèse. C’est à cette époque qu’il aurait réalisé les réductions des douze empereurs, l’artiste était alors reconnu puisqu’il avait collaboré avec deux des sculpteurs les plus célèbres de leur temps ce qui lui donna accès aux plus importants commanditaires de l’époque. La confiance accordée à l’artiste est immense lorsque le comte Pitigliano Orsini lui confie sa commande puisqu’il la destinait à la cour royale espagnole.

Tetrode est ensuite retourné à Delft dans les années 1566-67, il a joué un rôle fondamental dans l’introduction de la sculpture de petite échelle aux Pays-Bas, initiant les collectionneurs à ces objets et au goût de l’Antique.

Notre sculpture présente une qualité d’exécution et de patine qui permet de l’attribuer à Tetrode. Le piédouche ainsi que son cartouche sont similaires à celui des Offices, les traits de Vespasien également, les seules différences se situent sur la manche de droite qui s’arrête un peu plus haut sur le bras de notre modèle et dans le drapé dont certains plis sont disposés différemment. Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’une variation du modèle réalisé pour le comte Pitigliano Orsini.

D’autres variations, de plus ou moins bonne qualité, sont connues pour cette série des douze césars. Mais notre buste est exceptionnel pour sa proximité stylistique avec le modèle original : nous ne connaissons que deux autres exemples de bustes d’une qualité équivalente. L’un a été vendu chez Christie’s le 15 décembre 1998, il s’agit aussi d’un buste de Vespasien et il est similaire en tout point au notre. Un buste de Tibère a également été présenté chez Sotheby’s le 30 juin 2020 mais il présente plus de variations par rapport à son équivalent conservé aux Offices.

Bibliographie :

Devigne, Marguerite. “Le Sculpteur Willem Danielsz. Van Tetrode, Dit En Italie Guglielmo Fiammingo.” Oud Holland, vol. 56, 1939, pp. 89–96.

Frankfurt, Liebighaus Museum alter Plastik, Natur und Antike in der Renaissance, 5 Dec. 1985 - 2 Mar. 1986, no. 29.

Frits Scholten (ed.), Willem van Tetrode, Sculptor, exhibition catalogue, New York, 2003.

Schmidt, Eike D. “Willem Van Tetrode. New York.” The Burlington Magazine, vol. 145, no. 1206, 2003, pp. 680–682.

In Portfolios